Votre chien aboie, détruit votre intérieur, panique pendant votre absence ?

bonne nouvelle : l’anxiété de séparation chez le chien n’est pas une fatalité !


Travailler les problèmes liés à la solitude: pour un chien et des gardiens sereins.

En ligne uniquement: les consultations se font à distance

Vous partez de chez vous la boule au ventre car votre chien ne supporte pas la solitude ? Avoir un chien qu’on ne peut pas laisser seul à la maison est une grande charge mentale : c’est un facteur de stress, d’anxiété et d’incompréhension. Personne n’a envie de partir au travail en sachant que son chien est dans un état de mal-être profond, va tout détruire ou va créer des problèmes avec les voisins.

Mais il y a de l’espoir: l’anxiété de séparation chez le chien se traite grâce à des méthodes de travail efficaces et basées sur la science. En aménageant le quotidien et en travaillant régulièrement, suivi et soutenu, ces efforts peuvent changer la vie.


L’anxiété de séparation chez le chien: définitions et traitement

Aboiements, destructions, fugues, panique: tous les comportements qui sont plus intenses et fréquents et/ou qui ne se produisent qu’en l’absence des gardiens. Les problèmes liés à la solitude, communément rassemblés sous l’étiquette « anxiété de séparation » sont en réalité multiples, variés et multi-factoriels. Cependant, quand le diagnostic est avéré, être seul ou séparé de son/ses gardien(s) est synonyme d’une véritable détresse émotionnelle pour le chien. De ce fait,ce trouble doit être traité avec précision: en utilisant une méthode adaptée et précise, basée sur la science. Le traitement se doit d’être accompagné d’empathie, patience et bienveillance, autant envers le chien qu’envers vous, l’humain.


Un plan de travail efficace

Après un premier bilan avec vous qui cernera la nature du problème, le plan de travail suivra une approche globale et holistique et sera constitué d’étapes simples à suivre:

Management

On trouve ensemble des solutions pour aménager temporairement votre quotidien en fonction de votre situation et éviter que votre chien ne se retrouve dans un état de détresse émotionnelle.

Collaboration avec votre vétérinaire si besoin

Pour écarter toute cause d’origine médicale et parler de ce qui pourrait être mis en place pour soutenir et faciliter la thérapie comportementale.

Plan de désensibilisation

Un plan de travail adapté d’exposition progressive à la solitude au jour le jour vous permettra de retrouver une plus grande sérénité et liberté. Il est accompagné d’un travail de fond propre à la singularité de chaque chien.

Les consultations à distance: comment ça marche ?

La technologie rend le traitement des problèmes liés à la solitude bien plus performant. Équipez vous de votre ordinateur, votre webcam, un moyen de filmer votre chien (caméra de surveillance/ téléphone), un chronomètre, un fichier pour prendre vos notes, de la bonne humeur: et nous sommes prêts à travailler !


Les différents services pour les problèmes liés à la solitude:

Coaching individuel en anxiété de séparation


Différents forfaits sont disponibles si vous désirez un coaching individuel pour être guidé à travers ce travail et atteindre vos objectifs. Ils sont composés d’un suivi et d’un soutien au jour le jour, pour travailler quotidiennement et que vous deveniez au maximum autonome dans le travail de ce problème.

Apprentissage de la solitude


Pour un chiot/ un adulte nouvellement adopté ou après un déménagement, l’apprentissage de la solitude dans un nouvel environnement est crucial. Prévenir les mauvaises expériences pendant les premières absences est donc important pour éviter l’apparition de problèmes liés à la solitude ! Ce service n’est destiné qu’aux chiens qui ne présentent aucune sensibilité particulière à la solitude.

Les conditions pour progresser au mieux :

Le plan de travail pour que votre chien soit détendu pendant vos absences est efficace. Mais pour cela, il faut respecter quelques conditions :

Ne pas laisser le chien seul le temps du travail

Comme l’on n’apprend pas à ne plus avoir peur du vide en se faisant régulièrement pousser d’une falaise par surprise, un chien qui apprend à être dans un état émotionnel neutre lors d’une absence ne doit pas être mis en échec. Pas de panique, je sais que cela semble insurmontable dit comme ça ! Nous discutons et trouvons ensemble les solutions les plus adaptées à votre situation.

La progression se compte en mois, pas en jours

Il n’existe pas de solution rapide pour apprendre à un chien à être à l’aise pendant les absences. En fonction de l’origine du problème, la progression peut se faire le plus souvent sur plusieurs mois, avec des hauts et des bas. De vraies montagnes russes avant de retrouver sa liberté !

Le travail se fait un petit peu tous les jours

Changer l’émotionnel d’un être vivant prend du temps, beaucoup de répétitions, et demande un petit peu de travail chaque jour. Les exercices pour poser les fondations des durées demandent 20 à 30 min par jour, 4-5jours/ semaine. On s’adapte ensemble au maximum à votre quotidien et votre rythme de vie !


Des questions, des doutes ?

Prêts à vous lancer ?